Tout savoir sur la pénoplastie

Pénoplastie - Toulon

Les actes de pénoplastie (ou phalloplastie) sont en augmentation dans les cabinets de chirurgie plastique. Motivations, modes opératoires, tarifs, retour sur une tendance qui se confirme avec le Docteur Patrice Favoli, chirurgien esthétique à Toulon.

Pour commencer docteur, comment définir la pénoplastie (ou phalloplastie) ?

On parle de pénoplastie quand l’opération porte sur l’élargissement de la verge, de son allongement ou les deux. Pendant longtemps ces actes étaient exclusivement chirurgicaux, aujourd’hui il existe des alternatives médicales, donc non invasives.

Il faut préciser que l’on exclue de cette définition, les micropénis qui sont des malformations qui nécessitent une chirurgie complexe qui tient à la fois de la chirurgie urologique et de la chirurgie plastique.

Comment se déroulaient les interventions jusqu’à présent ?

Concernant l’allongement de la verge, il existait une chirurgie par la section du ligament pubo-pénien, mais donc les résultats étaient assez inconstants et peu probants, un gain de 1 à 2 cm dans le meilleur des cas, accompagné d’une cicatrice définitive. C’est une technique qui est aujourd’hui quasiment abandonnée.

L’élargissement lui, était géré par les lipofilling, c’est à dire des réinjections de graisse autologue ; ce qui est toujours le cas également en chirurgie. L’intérêt de cette technique est que la graisse injectée va créer une greffe de graisse et apporter une solution définitive. Néanmoins une légère fonte de graisse dans le temps imposera de renouveler l’intervention plusieurs fois à quelques mois d’intervalle.

Aujourd’hui quels sont les nouveaux modes opératoires pour la pénoplastie ?

Le constat de tous ces anciens modes opératoires a conduit les spécialistes à proposer l’acide hyaluronique,ce qui simplifie nettement les choses. D’une part parce que ça devient un geste médical qui peut être pratiqué en cabinet et non plus au bloc opératoire, avec les contraintes que l’on connaît et d’autres part parce que les gammes d’acide hyaluronique sont aujourd’hui très diversifiées. La variété de viscoélasticité permet d’utiliser des produits de densités différentes en fonction des choix du patient et des zones à injecter.

Le deuxième apport notable de l’acide hyaluronique sur le sujet est la possibilité d’injecter le gland et par conséquent augmenter son volume. Cette intervention qui ne se pratiquait pas auparavant avec la graisse avait pour conséquence physique une dysharmonie entre la verge injectée et le gland qui ne l’était pas.

En résumé, l’acide hyaluronique permet au praticien d’augmenter la longueur de la verge , son diamètre et le gland dans des proportions harmonieuses.

Peut-on dire que la pénoplastie médicale ne cumule que des aspects positifs ?

Difficile de se prononcer pour les patients. L’intérêt principal de cette technique de pénoplastie médicale est sa grande simplicité. L’intervention est réalisée en cabinet sous une très légère anesthésie locale, il n’y a pas cicatrices et les suites opératoires sont quasiment inexistantes à l’exception parfois de petits œdèmes et d’une abstinence recommandée d’une semaine environ.

En revanche c’est un produit résorbable qui nécessite un renouvellement, en moyenne tous les 18 mois, et un peu plus précocement sur le gland.

Un autre point est à observer, il y a parfois un effet sur l’éjaculation précoce, causé par les injections qui écrasent légèrement les terminaisons nerveuses du gland et qui de fait, atténuent sa sensibilité. Dans ce cas une prise en charge psychologique est recommandée sachant que les éjaculations précoces sont, pour une grande part, d’origines psychologiques.

Combien coûte une séance de pénoplastie ?

Concernant les tarifs pratiqués, ils varient en fonction de ce que recherche le patient et s’échelonnent de 2 000 à 6 000 euros par intervention. Ces tarifs sont justifiés par le nombre relativement important d’injections nécessaires, soit de 15 à 20 seringues en fonction de l’objectif du patient.

Docteur existe t-il un profil de patient type ?

Avant de répondre à cette question, il faut préciser que passer de la chirurgie à la médecine a fait évolué le patient type et ses motivations. A savoir, tant que les opérations étaient chirurgicales, seuls les patients réellement complexés par la taille de leur sexe souhaitaient une intervention.

Aujourd’hui, même si la taille de la verge est dans la norme, certains patients n’hésitent plus, à passer à l’acte. Dans se sens on peut dire qu’il n’y a plus vraiment de patients types.

En conclusion, est-ce que la pénoplastie est en cours de vulgarisation ?

Bien que les motivations masculines, historiques demeurent, de nouvelles motivations émergent.

La taille de la verge est encore évoquée par des patients qui constatent (parfois par hasard, ce que le Dr Favoli nomme  » le syndrome du vestiaire « ) des dimensions inférieures. D’autres en revanche, n’attendront pas ce constat pour se dire  » pourquoi pas ! » .

Après tout, à l’instar d’un comblement de lèvres ou de plis naso-géniens, la pénoplastie pratiquée avec l’acide hyaluronique simplifie énormément les actes et répond désormais autant aux complexes qu’aux motivations purement esthétiques. Même, comme le rappelle le Docteur Favoli, si l’intervention ne change que peu de choses à la fonction.

Alors la vulgarisation de la pénoplastie est-elle en marche ? Probablement, car à l’exception du prix, qui n’est pas adapté à toutes les bourses (!), les écueils liés à l’intervention disparaissent au même rythme que les désirs de transgression se développent.

NB : A noter qu’une prise en charge partielle par la Sécurité sociale est rare même dans le cas de micropénis.

Docteur Patrice Favoli - Chirurgien plastique

Docteur Patrice Favoli – Chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique

———————————–

Entretien réalisé le 28 septembre 2018 par DThx