Le vieillissement du regard

opération des paupières

Avec l’âge la peau perd de sa tonicité. Sur notre visage, en particulier autour des yeux, apparaissent (toujours trop tôt), les stigmates du vieillissement. Il suffit de s’observer dans un miroir pour identifier les zones responsables du changement, ou du moins l’imaginer car, que diagnostiquerait un chirurgien esthétique ? Son analyse du vieillissement serait-elle la même que la nôtre ? Les zones responsables du changement sont-elles réellement celles que nous croyons ?

Entretien avec le docteur Patrice Favoli, chirurgien esthétique à Toulon

Docteur quel est votre analyse sur le vieillissement  du regard ?

D’abord , il faut distinguer les signes de vieillissement propres aux paupières supérieures, de ceux associés aux paupières inférieures.

Concernant les paupières supérieures, le patient constate souvent de lui même un vieillissement notamment l’affaissement de la peau sur les bords extérieurs de l’œil. Cet  » effet casquette  » donne un air fatigué, un  » œil lourd « . Il est vrai que c’est un élément important dans le vieillissement du visage.

Dans ce cas précis l’analyse du vieillissement du praticien sera identique à celle du patient. Le diagnostic posé et accepté, l’acte chirurgical consistera à inciser au niveau des paupières supérieures pour retirer l’excès cutané et éventuellement l’excès de graisse.

Les incisions sont dissimulées dans le pli palpébral entre la paupière mobile et la paupière fixe et se prolongent dans une ride de la patte d’oie.

C’est une chirurgie simple, pratiquée sous anesthésie locale. L’intervention est brève, elle ne nécessite pas d’ hospitalisation. Le patient repart de la clinique après l’opération, qui est réputée indolore. Le seul inconvénient est l’apparition d’ecchymoses d’importance variable, pendant une ou deux semaines. Quant aux cicatrices, elles deviendront invisibles dans les trois mois.

En résumé : pour les paupières supérieures, il n’y a qu’une seule cause de vieillissement facilement identifiable  : l’excès cutané, qui aboutit sur une intervention simple, rapide et indolore.

A noter également que c’est une chirurgie invisible qui ne modifie pas le visage comme certains liftings, de plus le résultat est définitif, à la différence des traitements par injections.

opérations des paupières

Docteur, qu’en est-il du vieillissement des paupières inférieures ?

A la différence des paupières supérieures, la physiopathologie des paupières inférieures est plus complexe. C’est probablement pour cette raison que les techniques et l’analyse du vieillissement de cette zone ont évolué.

Lorsqu’un patient nous dit :  » Docteur, j’ai des poches sous les yeux, que peut-on faire ? » La cause du vieillissement lui semble acquise, or la plupart du temps, le patient n’est pas conscient des autres signes de vieillissement associés au regard. Dans ce cas, l’analyse du praticien et le diagnostic seront différents de son appréciation.

Pourquoi avons-nous des poches sous les yeux  et quels autres signes sont à observer?

Sans être trop technique, il faut savoir que notre œil est protégé dans son orbite par des poches de graisse recouvertes d’une membrane le  » septum « . En vieillissant le septum s’affine et se détend. Dès lors, comme un glaçon dans un verre, la graisse remonte à la surface, laissant ainsi apparaître les poches.

Bien que la plupart du temps les poches caractérisent le vieillissement, ce n’est pas le seul signe. Ce stigmate, qui apparaît généralement dans la décennie 50/60 ans, est souvent accompagné d’un affaissement du muscle de la joue et de l’apparition du cerne, cette ombre qui donne l’air fatigué.

Que faire dans ce cas ?

Pendant des années l’intervention se limitait à supprimer les poches sous les yeux, de facto le but clinique était atteint, mais le but esthétique ne l’était pas, parce que l’on transformait un visage qui avait des poches en visage aux yeux creux, ce qui donne toujours l’air fatigué.

Aujourd’hui avec l’évolution des techniques et une analyse du vieillissement plus précise, on s’est rendu compte que la poche révèle le creux et le creux révèle la poche, ce que le patient est loin d’imaginer avant la première consultation. Par conséquent, il faut traiter à la fois la poche et le cerne pour remettre en valeur le regard et le rajeunir.

Comment se déroule l’opération ?

L’opération (la blépharoplastie), réalisée sous anesthésie légère (neuroleptanalgésie) en ambulatoire, consiste à déplacer une partie de l’excès de graisse pour combler le cerne et corriger le creux. Pour cela des incisions sont placées soit au ras des cils (trait eye-liner) soit à l’intérieur de la paupière. Dans tous les cas les cicatrices deviendront invisibles dans les trois mois.

Par ailleurs, si les yeux sont très cernés, on associera à l’intervention une réinjection de graisse autologue, autrement dit une petite quantité de graisse prélevée sur le patient et réinjectée dans les cernes, ce qui diminuera ou effacera totalement l’aspect creusé. Dans tous les cas, l’effet obtenu apportera un réel rajeunissement de toute la région orbitale.

Est-ce que tout le monde sera concerné, tôt ou tard, par des poches liées au vieillissement ?

Non, certaines personnes ont des poches sous les yeux très jeunes, parfois dès 35 ans. Dans ce cas on ne parlera pas de signe de vieillissement, mais plutôt d’une  » signature familiale « , autrement dit d’une cause congénitale. D’autres n’auront jamais de poches, le vieillissement pourra se caractériser par exemple par un cerne minime. Dans ce cas le traitement se limitera à une injection d’acide hyaluronique.

En conclusion, les opérations des paupières restent des interventions chirurgicales légères, qui donnent rapidement de bons résultats esthétiques, sans être soumises à de grandes contraintes. Quant aux coûts, ils sont parfois plus intéressants que d’autres traitements, notamment les injections qui sont à renouveler tous les ans.

A noter que l’Assurance Maladie ne prend en charge que des pathologies spécifiques, comme par exemple des pathologies congénitales entraînant une gêne pour la vision.

PS : Lors de la première consultation, le praticien pratiquera un interrogatoire et un examen, accompagné de prises de vue photographiques, afin d’évaluer correctement les causes du vieillissement.

Docteur Patrice Favoli

Médecin et chirurgien esthétique

———————————–

Entretien réalisé le 13 avril 2018 par DT