Lifting du visage et du cou

Le lifting du visage n’empêche pas le vieillissement, il permet surtout de vieillir correctement avec un visage plus gai et moins fatigué.

Lifting du visage et du cou : lors du vieillissement  on assiste à de profondes modifications de la forme du visage. Atrophie progressive du support osseux, atrophie et ou déplacement vers le bas des coussinets graisseux, et bien sur, relâchement de la peau et des muscles du visage. Ces différents phénomènes entrainent une impression d’allongement du visage, le creusement des joues, des plis naso-géniens et des plis d’amertume, l’apparition de bajoues cassant l’harmonie de l’ovale. Le cou n’est pas épargné : empâtement du double-menton, perte de netteté de l’angle entre le menton et le cou, apparition de fanons. Le lifting le plus pratiqué est le lifting cervico-facial qui corrige les tempes, les joues, l’ovale et le cou.

Mais il est également possible de faire des interventions plus localisées notamment à l’ovale et au cou, ou de pratiquer des « mini-lifiting » assistés par suspension des tissus de la face et/ou du cou.

Lifting du visage

 Le lifting cervico-facial classique

L’opération se pratique sous anesthésie générale ou sous anesthésie locale avec sédation.

L’incision est en grande partie cachée par les cheveux et dans les plis de l’oreille. A partir de ces incisions la peau est décollée de manière plus ou moins étendue. Cette méthode  permet ensuite une remise en tension du plan musculaire afin de corriger l’affaissement sans modifier l’expression du visage. La peau est ensuite redrapée et l’excédent retiré.

L’intervention peut durer de 2 à 3 heures selon l’importance des corrections à apporter.

Elle peut être associée à une lipoaspiration notamment du double menton mais aussi à un lipomodelage (injection de graisse).

Les suites opératoires sont, dans l’immense majorité des cas, simples mais marquées par œdème et ecchymoses d’importances variables. Cet inconfort peut nécessiter la prise d’antalgiques pendant quelques jours.

Le mini lifting

Son principe est d’utiliser une incision beaucoup plus courte que dans le lifting classique. Le décollement cutané est très limité afin de suspendre, par un dispositif adapté, les tissus affaissés.

Ceci permet de pratiquer un acte plus court, souvent sous anesthésie locale, en ambulatoire, avec des suites plus rapides.

Par contre œdème et ecchymoses sont à peu près identiques au lifting classique et disparaissent en quinze jours environ.