La perte de cheveux chez l’homme et la femme, causes et solutions

perte de cheveux - alopécie - cabinet fyon favoli

La perte de cheveux est un processus physiologique normal dans le cadre du renouvellement permanent des cheveux, en revanche une chute non ou mal renouvelée par des repousses est un phénomène d’origine pathologique.

Tour d’horizon des principales causes et traitements de l’alopécie, par le Docteur Patrice Favoli spécialiste de la greffe capillaire.

Docteur quelles sont les causes de la perte de cheveux ?

La principale cause d’alopécie chez l’homme est androgénétique, c’est à dire de cause hormonale ( les androgènes) sur un support génétique (présence de récepteurs aux androgènes).

Et chez les femmes ?

Pour les femmes c’est également le même déterminisme mais c’est la faible quantité de testostérone sécrétée par les glandes surrénales qui est en cause.

Par ailleurs chez la femme, on observe souvent un phénomène de dédensification globale avec un site donneur de mauvaise qualité, ce qui explique pourquoi l’homme est souvent un meilleur candidat aux greffes capillaires.

Docteurs quels traitements médicaux sont proposés contre la chute de cheveux ?

La vitaminothérapie et les compléments alimentaires, peuvent être proposés, ils ont un effet positif sur la qualité et la chute des cheveux.

Le Minoxidil (dosé à 2 ou 5 %) dont le mécanisme d’action complet demeure inconnu, permet d’obtenir un recul de l’alopécie androgénique. Il peut être utilisé chez l’homme et la femme, il semble moins efficace lorsque l’alopécie est importante ou ancienne (plus de cinq ans). Le traitement peut être associé à la prise de Finasteride qui est un anti-androgène et un inhibiteur de la 5 alpha reductase de type 2 (qui permet la production de d’hydro-testostérone),

ce traitement est contre indiqué chez la femme. Chez l’homme il permet une nette diminution de la chute des cheveux , néanmoins les effets sont réversibles à l’arrêt du traitement et les effets secondaires sur la libido et l’érection sont un frein à son utilisation.

Docteur quels sont les traitements chirurgicaux contre l’alopécie ?

Pour l’homme comme pour la femme, les implants capillaires, représentent toujours l’essentiel des traitements chirurgicaux.

Il faut toutefois distinguer deux techniques de greffes avec des modes de prélèvements différents :

1/ FUT (Follicular Unit Transplantation ou méthode de la bandelette) :

Une « bandelette » est prélevée au niveau de la couronne (arrière du crane) qui est la zone où les cheveux n’ont pas de récepteurs. Ensuite elle est redécoupée afin de récupérer les micro- implants qui vont êtres réimplantés sur les zones dégarnies.

La FUT  est une technique simple et adaptable à tous les types de calvities masculines et féminines. Elle permet de réaliser un grand nombre de greffons en une seule séance. Elle laisse néanmoins une cicatrice linéaire et est, par conséquent, moins adaptée aux patients qui portent les cheveux très courts.

2/ La FUE (Follicular Unit Extraction) est une technique qui ne laisse pas de cicatrice. En revanche la zone de prélèvement doit être rasée. Les greffons sont prélevés un par un avant d’être réimplantés directement sur les zones à traiter. Le rendement de cheveux est moins optimal, par conséquent cette technique est plutôt préconisée pour les calvities plus modestes.

Ces deux traitements  peuvent être réalisés sous anesthésie locale pure ou avec une sédation en ambulatoire, ils offrent des résultats très satisfaisants, sans subir de grandes contraintes.

Ils sont pratiqués de préférence au bloc opératoire plutôt qu’en cabinet, pour plus de confort et de sécurité.

Docteur, est-ce que les implants sont praticables chez tous les patients ?

Non, parfois « le site donneur » n’est pas adapté, soit la qualité de celui-ci est médiocre ( faible densité, cheveux très fins) ou l’objectif du patient n’est pas adapté à la quantité de greffons disponibles.

Il est important de préciser que la calvitie est un processus évolutif dans le temps, il est donc important d’anticiper les possibilités de réimplantation dans le temps en particulier chez le sujet jeune.

Est-ce que les suites opératoires sont douloureuses ou contraignantes ?

Aucune douleur n’est ressentie lors d’interventions réalisées sous anesthésie locale ou sous sédation (neuroleptanalgésie).

Par la suite en fonction des cas, un oedeme frontal peut survenir durant trois ou quatre jours. Lors de la 2eme semaine, les petites croûtes générées par l’intervention tomberont.

Il faudra patienter en moyenne un trimestre pour observer une repousse définitive. Par la suite les cheveux poussent en moyenne de 1 cm par mois.

Docteur quelles sont les perspectives dans le domaine de la repousse de cheveux ?

De nouveaux dispositifs et de nouvelles techniques sont à l’étude en permanence dans de nombreuses sociétés pharmaceutiques, mais l’essentiel des espoirs pour les praticiens et les patients reposent sur l’utilisation des cellules souches . Une thérapie qui a l’énorme avantage de ne pas devoir puiser dans la zone donneuse, ce qui par conséquent ne limite pas le nombre de greffes à transplanter.

Quoi qu’il en soit, malgré les avancées de la science dans le domaine de l’alopécie, aucune découverte n’assure à ce jour mettre un terme à la chute de cheveux. Aujourd’hui, la greffe chirurgicale demeure la solution la plus satisfaisante dans le traitement de l’alopécie.

NB : La prise en charge de l’intervention par la sécurité sociale n’est envisageable qu’en cas de chirurgie réparatrice.

docteur Patrice Favoli Chirurgien esthétique

Docteur Patrice Favoli

Chirurgie pastique reconstructrice et esthétique


Entretien réalisé le 16 juin 2018 par DThx pour jeklik.com

Summary
La perte de cheveux - causes et solutions
Article Name
La perte de cheveux - causes et solutions
Description
Tour d'horizon des principales causes et traitements de l'alopécie, présentées par le Docteur Patrice Favoli spécialiste de la greffe capillaire.
Author
Publisher Name
jeklik.com