Injections esthétiques, ce qu’il faut savoir !

injections

Produits de comblement, stimulation de la synthèse du collagène, mésothérapie, toxine botulique, les injections représentent une part toujours plus importante de la médecine esthétique.

Les raisons de cette pratique croissante sont avant tout liées à l’efficacité et à la simplicité de ces soins. En effet, sans bistouri, ni anesthésie, les résultats sont rapidement visibles, voire immédiats. Ces traitements n’impliquent aucune éviction sociale, ni contre indication saisonnière. Autant d’avantages qui favorisent l’attrait et le succès des  » injections esthétiques « .

Tour d'horizon des principaux traitements par injection, exposés par le Docteur Catherine Fyon.

La toxine botulique ,  » le neutralisateur (musculaire) « .

Docteur, de nombreux produits injectables sont proposés par les médecins esthétiques, à quoi sont ils destinés exactement et quels sont leurs particularités ?

Effectivement il existe une offre variée de produits injectables, mais au final on distingue essentiellement des produits de comblement, des stabilisateurs musculaires et des soins nutritifs.

Commençons par la toxine botulique : Elle agit au niveau du muscle afin de supprimer ou d’atténuer les rides  » d’expression  » comme les rides du lion, les rides horizontales du front et les rides de la patte d’oie.

Les injections de toxine botulique sont faites en plusieurs points à l’aide d’un stylo injecteur (équipé d’aiguilles très fines), sur les zones où la contraction musculaire semble être la plus importante.

Le praticien prendra soin de veiller au bon dosage du produit, afin de ne pas figer les expressions, ce qui provoquerait par exemple, un front lisse et inexpressif et des sourcils tombants qui alourdiraient le regard du patient au lieu de l’agrandir.

Quand les résultats seront-ils visibles et pendant combien de temps ?

L’amélioration esthétique apparaîtra dans les trois à sept jours après l’injection et sera totalement effective dans les huit à dix jours. Elle restera ensuite visible, pendant quatre à six mois.

Deux injections annuelles sont couramment recommandées car l’effet n’est pas définitif.

NDLR : Bien que ce ne soit pas la seule appellation, la toxine Botulique est généralement connue sous le nom commercial de  » Botox « . Ces injections restent le traitement anti-rides de référence.

 

L’acide hyaluronique,  » le sculpteur (de visage)  »

Également très populaire, l’acide hyaluronique est un produit de comblement proposé pour sculpter les formes du visage, pouvez-vous nous en dire plus ?

Oui, l’acide hyaluronique est naturellement présent dans les tissus, il s’agit d’une sorte d’éponge qui capte les molécules d’eau, ce qui a pour conséquence de maintenir un bon niveau d’hydratation et donne à la peau son aspect pulpeux et rebondi .

L’acide hyaluronique injectable est donc parfaitement toléré, il se résorbe progressivement en moyenne au bout de 12 mois selon sa fluidité.

Il existe donc plusieurs densités d’acide hyaluronique ?

Exactement, il existe en effet plusieurs densités d’acides hyaluroniques proposées par les laboratoires. Ce choix permet une adaptation à toutes les zones du visage et à tous les types de peau.

Ainsi un produit de comblement sera choisi en fonction du type de correction souhaité et de la zone à traiter, par exemple : pour les ridules sur la peau fine du contour des lèvres, le remplissage délicat des cernes et le repulpage des lèvres, le praticien n’utilisera pas un produit de même densité que pour le comblement de rides profondes, les plis naso-géniens et les plis d’amertume. De même une densité supérieure redonnera du volume aux pommettes, au menton, aux tempes et au front.

Docteur, comment se déroule une séance d’injection d’acide hyaluronique ?

L’injection se fait généralement après l’application d’une crème anesthésiante qui rend la séance très confortable. Aujourd’hui, des micro-canules ont remplacé les aiguilles et ne laissent quasiment aucune trace des soins, au bénéfice d’un résultat visible immédiatement.

A l’exception toutefois des injections de réourlage des lèvres qui s’accompagnent parfois pendant 48h d’un petit gonflement , mais qui n’empêche pas une reprise d’activité sans délais.

 

L’acide polylactique (PLA) et L’hydroxyapatite de calcium,  » Le stimulateur (de collagène) »

Le PLA et L’hydroxyapatite de calcium, apportent aussi des réponses aux attentes esthétiques ?

Oui, l’acide polylactique et l’hydroxyapatite de calcium ont des formules chimiques différentes mais sont tous les deux des inducteurs tissulaires destinés à stimuler la fabrication ou la synthèse du collagène autour de la zone d’injection, ce qui à terme produira un comblement.

Ces injectables sont bio-compatibles et résorbables, la principale différence est leur propriété volumatrice. L’acide polylactique est plus volumateur. Son application est particulièrement recommandée sur les tempes et les visages minces aux joues creusées par le temps ou un amaigrissement. L’hydroxyapatite de calcium est un inducteur tissulaire moins volumateur, il est toutefois très adapté lorsque la peau présente de nombreuses ridules, car il permet de  » lisser  » la peau , en particulier les joues.

Sur un plan pratique, faudra t-il renouveler les traitements ?

Dans les deux cas, deux injections distantes de six à huit semaines sont nécessaires pour obtenir le résultat escompté. Ils dureront environ dix-huit à vingt quatre mois avec l’acide polylactique et de dix à quatorze mois avec l’hydroxyapatite de calcium. Par la suite une injection de rappel sera nécessaire pour entretenir le résultat.

NDLR : Sculptra pour le PLA et Radiesse pour l’hydroxyapatite de calcium sont des produits dotés de fortes notoriétés.

Le Mésolift (ou la mésothérapie)  » L’anti-âge « 

Docteur, en complément aux injections de comblement et de stabilisation musculaire, existe t-il d’autres types injections ?

Oui, il reste en effet à mentionner le mésolift ou la mésothérapie qui désigne des mini-injections superficielles, généralement appliquées sur le visage, le cou et le décolleté.

La mésothérapie est un soin destiné à prévenir ou à corriger certains aspects du vieillissement de la peau et à l’embellir. Il est particulièrement indiqué sur les peaux abîmées par le tabac et le soleil, par exemple. Son objectif principal est de réhydrater la peau et d’améliorer son éclat.

Comment sont pratiquées ces injections ?

Il faut observer qu’il s’agit ici de mini-injections qui sont réalisées soit à l’aide d’acide hyaluronique non ou peu réticulé, soit avec de l’acide hyaluronique associé à une solution riche en vitamines et oligo-éléments.

Le protocole varie selon les produits utilisés, de deux à  quatre séances, espacées de deux à quatre semaines, puis des séances d’entretien sont programmées tous les trois à six mois.


En conclusion

Que ce soit pour prévenir ou lutter contre le vieillissement, remodeler le visage, entretenir et retrouver un teint éclatant, les injections esthétiques apportent une réponse efficace et rapide à toutes ces attentes.

Bien que déjà nombreuses et variées, de nouveaux types d’injections voient le jour régulièrement. Certaines permettent même d’éviter la chirurgie, comme par exemple la rhinoplastie médicale liée à un défaut mineur du nez . Dans ce cas, des injections de produit de comblement bien positionnées se substitueront aux actes chirurgicaux.

Une tendance qui n’est pas prête de disparaître tant elle répond efficacement à un souhait de résultats rapide, à la volonté de paraître moins âgé et à la peur du bistouri.

NDLR : Pour obtenir des résultats naturels et sécurisés, la qualification et la maîtrise d’un praticien reconnu et expérimenté sont la seule garantie d’un résultat satisfaisant.

 

Docteur Catherine Fyon

Médecin et chirurgien esthétique

cabinet-fyon-favoli.com

Propos recueillis le 23 mai 2018

Rédaction : D.Thx