C’est le printemps, prenez soin de vous !

L’hiver se termine et comme souvent à cette période de l’année notre visage parait fatigué, notre teint manque d’ éclat, il semble asphyxié. Concernant le corps, ce n’est pas mieux, la balance dépasse parfois d’un ou deux kilos le poids de forme ; bientôt nos vêtements seront plus légers et certains d’entre nous ne tarderont pas à ressortir les maillots de bain… Alors comment préparer les beaux jours et gommer les stigmates de l’hiver ?

Le docteur Catherine Fyon, nous livre ses conseils de soins esthétiques, pour le visage et pour la silhouette.

Docteur, quels conseils donneriez-vous aux femmes et aux hommes qui souhaitent préparer la peau de leur visage pour les beaux jours ?

Effectivement, les beaux jours arrivent et avec eux l’envie de retrouver une mine éclatante, un teint lumineux et des traits reposés.

Pour cela je recommande un programme de saison, que l’on pourrait qualifier de « mini-cure de printemps », qui est composé de séances de photo-rajeunissement par la lumière laser, associées à des soins de peau profonds et nutritifs.

Pouvez-vous développer votre recommandation ?

En premier lieu, il faut  » réparer la peau  » malmenée par la période hivernale. Le froid et le manque de lumière ont asphyxié la peau, le but est donc de stimuler la production de collagène, il faut revitaliser la peau.

Pour y parvenir, les séances de photo-rajeunissement par la lumière laser sont une très bonne solution de réjuvénation.

En effet ce type de laser utilise une technologie non invasive : en chauffant il provoque une augmentation de température du derme, sans jamais le brûler, il est de cette manière un excellent stimulant de production de collagène.

Ainsi les pores sont resserrés, les ridules atténuées, les rougeurs estompées, au total la texture de la peau est améliorée, elle est plus tonique, plus jeune !

Combien de temps dure une séance de revitalisation de peau du visage ?

Chaque séance dure environ trente minutes et ne nécessite pas d’anesthésie locale. L’amélioration est visible après chaque séance. Dans le cadre d’une  » mini-cure de printemps » il faut envisager trois séances en 2 mois.

D’autres soins sont-ils recommandés ?

Oui, En complément de ces séances, il est intéressant de nourrir la peau pour booster son éclat et retrouver un teint plus lumineux.

Pour cela, des soins de peau profonds et nutritifs sont recommandés.

Il s’agit de faire pénétrer dans les couches profondes de l’épiderme, voire du derme, une solution composée de vitamine C fortement dosée, de protéines et de sels minéraux.

Pour y parvenir nous utilisons un appareil qui produit du courant basse tension, ce qui rend la peau perméable afin que le cocktail polyrevitalisant pénètre en profondeur.

Combien de séances recommandez-vous ?

Dans le cadre d’une  » mini-cure de printemps » il faut également envisager trois séances en 2 mois, idéalement alternées avec des séances de photo-rajeunissement par la lumière laser. Chaque séance dure environ 15 minutes.

Qu’en est-il des soins de peau quotidiens ?

Au sujet de soins quotidiens et pour compléter cette recommandation, je préconise l’application de soins cosmétiques basés sur une approche individuelle qui répond aux problématiques cutanées  spécifiques de chaque individu.

Comme le proposerait un programme anti-âge personnalisé, peut-être ?

Exactement, après un diagnostic de peau du patient, le médecin établit et prépare un sérum « sur mesure » auquel qui associe une base riche en acide hyaluronique, des peptides bio-mimétiques , des omégas-3, et jusqu’à trois principes actifs puissamment dosés et choisis en fonction de chaque peau et des objectifs individuels à atteindre.

 

Docteur, vous avez évoqué les soins de visage adaptés aux beaux jours, mais qu’en est-il de la silhouette ? Quelles sont vos recommandations esthétiques pour se sentir bien dans son corps à cette période de l’année ? 

Toujours dans le cadre de soins non invasifs, c’est à dire sans chirurgie et en réponse à un excès adipeux localisé, la cryolipolyse est une solution particulièrement intéressante.

Ce traitement est destiné aux personnes qui n’ont pas de réels problèmes de poids mais quelques bourrelets disgracieux.

Je précise que le but de la cryolipolyse est de « gommer les reliefs » afin d’harmoniser la silhouette « .

Pour les personnes en surpoids il faudra commencer par adopter  une hygiène alimentaire et une activité physique régulière afin de perdre quelques kilos et ainsi mieux cibler les zones à traiter…

Pouvez-vous nous rappeler comment fonctionne la cryolipolyse ?

La cryolipolyse est une technique d’amincissement par le froid qui est particulièrement indiquée pour des bourrelets localisés, comme : les poignées d’amour, l’abdomen, le ventre, l’intérieur des cuisses ou des bras.

En revanche, il faut être très vigilant sur le matériel utilisé et également sur la qualification des praticiens.

Il existe aujourd’hui une grande disparité entre les dispositifs médicaux de cryolipolyse, certains sont malheureusement inefficaces car ils ne permettent pas un refroidissement suffisant des cellules adipeuses (-10°) et d’autres peuvent être dangereux car susceptibles de causer des brûlures profondes de la peau….

Docteur, expliquez-nous pourquoi des machines sont performantes et sécurisées et d’autres non ?

D’abord il faut comprendre comment fonctionne cette technologie d’amincissement par le froid.

Le principe est d’aspirer le bourrelet à traiter entre deux plaques de refroidissement qui vont  » extraire  » la chaleur de la couche graisseuse.

Les cellules ainsi  » congelées  »  sont ensuite définitivement éliminées par l’organisme.

Dans 98 % des cas, nous obtenons un résultat visible, soit 20 à 40 % de cellules adipeuses détruites en une séance. Pour cela l’appareil doit atteindre la température négative de -10° sans jamais brûler la peau.

Pour éviter ces brûlures les meilleurs appareils sont équipés de capteurs de refroidissement qui anticipent les risques d’incidents en désactivant spontanément la machine si la température de la peau descend trop bas.

En revanche ce système breveté n’équipe pas tous les appareils d’amincissement par le froid.

En effet, certains dispositifs n’accèdent pas à des températures négatives suffisamment basses (-3° seulement) pour traiter les amas graisseux.

Par conséquent ces appareils sont inefficaces, voire dangereux car le risque de brûlure est réel.

L’usage de ce type de matériel est-il réglementé ?

A l’heure actuelle la réglementation ne réserve pas l’usage des appareils de cryolipolyse aux médecins, c’est regrettable et bien entendu parfois dommageable pour les patients.

Docteur, mise à part le traitement des graisses quels sont les autres soins à pratiquer en cette saison ?

Je pense également à l’épilation, qui n’est pas réellement un soin, mais qui s’impose souvent à l’approche des beaux jours.

Pour une épilation durable, je recommande l’utilisation des lasers de dernière génération, comme par exemple les laser dotés de la technologie  » Alexandrite « . Leur efficacité est remarquable sur tous types de poils et tous types de carnation.

Pourquoi, ce n’est pas le cas de tous les dispositifs d’épilation ?

Non justement ! Jusqu’à présent nous constations souvent des résultats médiocres, lorsque les poils étaient clairs ou sur des peaux foncées . Le contraste de couleurs était insuffisant pour maintenir une qualité d’épilation convenable sans risque…

Désormais avec cette technologie, seuls les poils totalement blancs échappent à la précision du laser, de plus les séances sont très confortables et absolument indolores.

En conclusion, peut-on dire que chaque saison impose des soins spécifiques ?

Oui, c’est exactement ce que je recommanderai, rester en permanence attentif à son hygiène de vie et adapter des soins cosmétiques personnalisés en fonction des saisons, dans le respect des profils et des objectifs de chacun, bien entendu.

Docteur Catherine Fyon
Médecin et chirurgien esthétique
cabinet-fyon-favoli.com
Rédaction : D.Thx