La rejuvenation des tissus par utilisation de PRP

LA REJUVENATION DES TISSUS PAR UTILISATION DE PRP (Plasma Riche en Plaquettes)
L’usage de Plasma Riche en Plaquettes (PRP) devient incontournable en dermatologie. Il permet de répondre aux demandes anti-âges sans injection de produits chimiques. Une véritable révolution en médecine esthétique et réparatrice, très indiquée pour traiter notamment la chute des cheveux, les ridules du visage, du cou, les cernes et améliorer certaines cicatrices.
Entretien avec le Docteur Patrice Favoli – Chirurgien esthétique à Toulon.
Qu’est ce que la réjuvénation par le PRP ?
L’utilisation du PRP est un procédé permettant un rajeunissement tissulaire par utilisation des vertus régénérantes des plaquettes sanguines. Les plaquettes sont l’un des composants sanguins au même titre que les globules rouges ou blancs, elles possèdent de nombreux facteurs de croissance, qui sont de véritables produits physiologiques dotés d’important pouvoir régénérant. Ce sont, par exemple, les plaquettes qui interviennent dans la cicatrisation d’une plaie en stimulant la régénérescence tissulaire. Pour ses vertus, le PRP peut par conséquent, être utilisé pour lutter contre le vieillissement tissulaire.
Quelles sont les traitements recommandés ?
Comme cette technique permet de relancer la stimulation des cellules, elle est particulièrement recommandée au niveau des structures cutanées pour : Améliorer la peau du visage, du cou, du décolleté, des mains … Traiter le cerne débutant en améliorant la texture et la coloration de la peau, Traiter les ridules péribuccales ou les rides du lion naissantes, Lutter contre la calvitie. Dans le cas où un véritable effet volumateur est recherché, ce traitement peut s’associer à la lipostructure, c’est-à-dire au transfert de tissus graisseux, ce qui a pour effet d’améliorer la prise de greffe du tissu adipeux, avec un effet régénérant supplémentaire. Il est toutefois important de noter que l’utilisation du PRP ne permet pas une remise en tension de la peau, comme le ferait un lifting ; ni un relissage des rides profondes comme le produirait un peeling. En revanche, dans le cadre d’un rajeunissement global des tissus, le PRP s’associe volontiers à ces techniques et joue probablement un rôle important dans la prévention du vieillissement cutané.
Comment se passe une séance ?
Une séance consiste à prélever du sang et à récupérer le plasma riche en plaquettes après centrifugation sélective. Une concentration très importante de facteurs de croissance peut ainsi être obtenue. Ce plasma est ensuite injecté directement dans les tissus par des micro-injections. L’injection de ce produit autologue, c’est-à-dire issu de son propre corps, est bien sûr dénuée de tous risques de réactions à un corps étranger, de rejet ou d’allergie. Le PRP peut être utilisé de différentes manières : En mésothérapie, par injection superficielle de la peau du visage et du décolleté. La peau peut être anesthésiée au moyen d’une crème. Des injections sont effectuées tous les centimètres carrés. Les plaquettes injectées vont libérer leurs facteurs de croissance, stimulant ainsi la formation des fibres collagènes et améliorer la texture de la peau. Comme produit de comblement : le PRP est injecté avec de la graisse prélevée sur le patient lui-même dans des zones où il manque du volume (pommettes, rictus, creux des joues). Le PRP va accélérer la prise des tissus graisseux transférés aux joues.
Quelles sont les suites opératoires ?
Le résultat est progressif et agit en plusieurs semaines. L’effet dure de 6 mois à un an, il s’agit donc d’un effet provisoire qu’il est bien de renouveler, généralement deux fois par an. Le patient doit être prévenu qu’une légère réaction inflammatoire est possible pendant 48 à 72 heures. Les suites opératoires sont simples et comparables à celles d’une injection de produit de comblement.